Mis en avant

Encre

J’ai découvert le dessin à l’encre et le dessin au stylo noir grâce au travail incroyable d’augustlamm.

L’exigence de la technique ne tient plus dans le choix des couleurs mais dans la densité et l’orientation des traits ou le choix du feutre (pinceau ou pointe). Cela permet aussi d’aller à l’essentiel et de créer des illustrations très rapidement en tout simplicité !

J’utilise différents feutres et stylos :

  • Pocket brush – Pentel
  • Fineliners de 0.05 à 0.8 – Staedtler
  • Pitt artist Pen – Faber Castell
  • Rollerball – MontBlanc

Day 24 – Exctinct

Le 2 juillet 1937 le Lochkeed Electra 10-E d’Amélia Earhart a disparu au dessus du Pacifique. Elle décollait de Lae en Papouasie Nouvelle Guinée pour rejoindre l’île de Howland, Hawaï.

Ce vol constituait une des étape du tour du monde en avion par l’Est qu’Amélia entreprenait. Sur l’île de Howland une piste avait été aménagée spécialement pour refaire le plein. Cette île perdue dans l’océan Pacifique était une étape cruciale. C’est le seul endroit posable et compatible avec l’autonomie en vol du Lochkeed.

Apres plusieurs heures de vol l’avion se perd et ne se posera jamais sur Howland.

Plusieurs années de recherche en mer, d’analyse des messages radio et calcul des différentes trajectoires possibles n’ont pas suffit à résoudre les conditions et raisons de cette disparition.

Amélia Earhart, avant le 2 juillet 1937 a réalisé quelques exploits aéronautiques notamment en juin 1928, elle est devenue la première femme à traverser l’océan Atlantique en avion puis, en 1932, la première femme à le traverser en solitaire.

Day 23 – Leak

Le Midour ou ACBA 7 (pour aéroclub du Bas Armagnac), est un super avion remorqueur. Biplace tandem conçu spécialement pour le remorquage et très adapté à notre utilisation aux Alpilles.

Comme tout bon remorqueur le moteur est mis à rude épreuve et en fin de potentiel il arrive quelques problèmes… Tom en a fait l’expérience cet été avec un perte brutale de pression d’huile, une verrière crépie, suivi, après arrêt du moteur, d’un encadrement digne de ce nom en 18.

Tout est bien qui finit bien ; la panne avait été résolue et le Midour a revolé peu de temps après. Peut être que la Chapelle Romanin y est pour quelque chose.

« Mais dis moi t’as fait les carreaux avec une tranche de jambon ? »

Il est d’ailleurs à ce jour rééquipé d’un moteur tout neuf.

Day 22 – Open

Quoi de mieux que de voler les cheveux au vent ?

Le MelVin, prototype en cours de construction devrait pouvoir emporter 4 passagers en torpédo. Basé sur une aile et fuselage de Cap 10, il est modifié et amélioré par Vincent pour en faire un super avion de voltige ou de voyage. Voilà à quoi il pourrait ressembler une fois achevé !

Pour l’heure la livrée choisie pour le dessin est basée sur celle du Cap 10 mais je suis sure que Vincent saura trouver la déco et les couleurs parfaites pour son avion !

Day 19 – Loop

Long sujet pour ce dessin !

Michel Detroyat est entré chez Morane Saulnier en 1927 comme instructeur et pilote d’essai. Il participe ensuite à de nombreux concours et représentations de « haute école aérienne ». Il a, entre-autre, volé sur le MS-234/2 F-AJTP.

Le MS-234/2 est un avion monoplace de course et de voltige dérivé du MS-130. Il a été construit en 1 seul exemplaire. C’est un Monoplan parasol de construction bois et métal.

Detroyat a remporté la coupe Michelin Internationale en 1929 sur le MS-130. En 1933, le MS-234/2 est équipé d’un moteur Hispano-Suiza 9Qa de 250 ch ce qui lui permet à nouveau de remporter la coupe (2 902 km à une vitesse moyenne de 222,537 km/h).

Après 1933, le MS-234/2 a été remanié avec un moteur de 350 ch pour de la voltige.

Au cours de sa carrière aéronautique Michel Detroyat a également remporté la National Air Races de 1936 sur Caudron C.460 et a formé Helène Boucher qui a aussi brillé sur le même type d’appareil.